Français » Presse (13)

Sur le roman Récit d’ un certain Orient – Michel Riaudel – Infos Brésil 160, 15 Juillet 2000

Français, Presse  

http://www.miltonhatoum.com.br/wp-content/uploads/2011/03/Récit-Orient0001_Riaudel.jpg

Une petite musique lancinante, par Pierre Rivas – La Quinzaine Litteraire, du 01 Janvier au 16 janvier 2004

Français, Presse  

Milton Hatoum est né en 1952, à Manaus, au sein dúne famille dórigine buy viagra libanaise. Son oeuvre, qui se réduit à deux romans, traduits aux éditions duu Seuil, “Récit d´un certain Orient”, en 1993, et “Deux fréres, qui vient de paraître, ne relève nulleme cialis online ntet du pitoresque amazonien. Paradis vert ou Enfer vert, mais de son inscription généalogique, celle des Libanais Immigrés dans l´autre Amérique, celle du Sud, pou citer le travail de Selim Abou. D´où un ton, une voix, une thématique que font sa singularité dans une littérature souvent expressionniste. http://www.miltonhatoum.com.br/wp-content/uploads/2011/03/DeuxFrères_PierreRivas.jpg

L´orient Sud-Americain: les écrivains libanais ne sont pas de "têttes de Turcs". Par Pedro de Souza – Match du Monde

Français, Presse  

Trois generic viagra des plus grands ecrivain bresiliens son´t d´origine libanaise. L´exemple le puls abouti de la convergence des cultures. http://www.miltonhat Vision Sin Gafas – Vision Without Glasses En Español oum.com.br/wp-content/uploads/2011/03/MatchduMonde1.jpg http://www.miltonhatoum.com.br/wp-content/uploads/2011/03/MatchduMonde2.jpg

On en parle: Orphelins de l'Eldorado

Français, Presse  

Puisant à la source de légendes indiennes, Milton Hatoum revisite la mythe de la Cité Enchantée. Il transfigure en fiction une Atlantide amazonienne dans laquelle ont sombré tous les navires, toutes les f buy cheap cialis online ortunes et toutes les passions. http://www.lelitteraire.com/article4141.html?var_recherche=Milton+Hatoum zp8497586rq

La mémoire et l'exil. Par Patrick Kéchichian – Le Monde, 26 Mars 1993

Français, Presse  

Brésilien à part entière, mais libanaise d’origine, Milton Hatoum dit magnifiquement l ínguérissable nostalgie d'”un certain Orient”.

Rêves et ruines sur l’Amazone – Le Temps, Geneve, Suisse – Livres – roman samedi 26 juin 2010

Français, Presse  

Né à Manaus, le romancier Milton Hatoum réveille histoire et légendes dans «Les Orphelins de Eldorado»  «Quand quelqu’un meurt ou disparaît, la parole écrite est notre seul secours», dit l’un des personnages de ce roman de Milton Hatoum, Orphelins de l’Eldorado. Celui qui parle est un avocat, sensible, détaché, extrêmement cultivé, un homme qui connaît sans les avoir jamais fréquentées les librairies de Paris, traducteur à ses heures. Il s’adresse à Arminto Cordovil, héritier ruiné d’une grande famille de l’Amazonie dont la déchéance a accompagné celle de son monde. En hommage à ce monde disparu, à la grandeur des capitales du caoutchouc et du cacao le long du fleuve, à l’éclat de Manaus, où il est né en 1952, Milton Hatoum – professeur de littérature, traducteur et écrivain – a écrit ce court roman. Récit baroque qu’il déroule avec l’efficacité d’une ­tragédie. Il raconte un naufrage implacable d’une famille d’entrepreneurs. Celui qui fait le récit, l’héritier des C buy generic viagra online ordovil, est un vieux, peut-être fou, qui agrippe le passant pour lui raconter ses chimères: «On respire dans ce qu’on dit, non? Conter, chanter, n’est-ce pas un baume pour nos douleurs?» Dans ce récit de la chute de […]

Rencontres au Brésil – TV5 – 2009

Français, Presse  

Milton Hatoum Ecrivain Amazonien, Brésilien, Libanais… mais Pauliste, presque par la force des choses. Pour Milton Hatoum, écrivain né à Manaus, l’identité est un choix individuel qui ne dépend pas de la géographie. Elle serait même déterminée avant tout par la langue. Entré en littérature par admiration pour Flaubert, Milton Hatoum le francophone ne s’est jamais résolu, par respect ou perfectionnisme, à écrire directement en français. Lui-même au carrefour des cultures, il a mis en parallèle une humanité de l’origine (les primitifs, l’Amazonie) à l’origine de l’humanité (le Moyen-Orient) en transcendant les mythes fondateurs par le conte (Récit d’un certain Orient, 1989, Deux frères, 2000). Peu disert, il se consacre exclusivement à l’écriture, se sentant parfois comme un orphelin de la forêt, perdu dans une jungle de béton. À voir en vidéo : – L’illusion des origines – Écrivain dans la ville – Langue et identité Les gens http://www.tv5.org/TV5Saopaulo/fs_global.php

Une Atlantide Amazonienne – Books Paris, Numéro 12 Mars-Avril 2010

Français, Presse  

Nous pensons presque toujours que le mythes sont des histoire naïve qui enveloppe les songes de les enfants et les ingnorances des primitifs. Ils sont bien plus que celà”, écrivait le critique littéraire José Castello dans l’hebdomadaire brésilien Época à propos du dernier livre de Milton Hatoum, Orphelins de l’Eldorado. Cette romance initiatique articulée au mythe de la cité perdue est le quatrième livre d’un auteur que beaucoup considèrent comme le plus grand écrivain brésilien du moment. L’auteur répondait à une commande des éditions Houghton Mifflin pour le lancement de la collection « Mythes ». Ambassadeur des lettres brésiliennes, Hatoum a décidé de s’attaquer au mythe de l’Eldorado en plongeant dans l’abondante littérature sur le sujet. C’est sans doute pourquoi l’écriture du roman ne fut pas une partie de plaisir, confiait-il à la Folha de São Paulo. Comme dans ses précédents romans, l’histoire se déroule en Amazonie. Le personnage principal, Arminta, circule d’une ville à l’autre (Manaus, Belém et l’imaginaire Vila Bela), observant sans illusions le déclin économique d’une région qui fut autrefois la mine d’or de l’Empire portugais. À Vila Bela, il s’éprend de la belle Dinaura, dont la disparition fait peu à peu glisser l’histoire vers la légende. On raconte […]

Amazone de turbulence, LivresHEBDO, 19/02/2010

Français, Presse  

Le brésilien Milton Hatoum raconte une histoire d’amour perdu à travers le mythe indien de la cité enchantée.

Battement de coeur -Sud Ouest Dimanche – 14 Mars 2010

Français, Presse  

 Orphelins de l’Eldorado commence comme l’un des roman d’aventures de Cendras: “La voix de la femme attira tant de monde que j’ai decampè à mon tour pour gagner le borde de l’Amazone.” http://www.miltonhatoum.com.br/wp-content/uploads/2010/06/sdouest_-Orphelins-de-leldorado.pdf